Demi-finale CAN 2017 : « L’Egypte a sa vedette, j’ai aussi la mienne. Et j’espère que Bertrand sera le meilleur »

01/02/2017

Les Etalons ont leur destin en mains. A cette étape cruciale pour les poulains de Paulo Duarte qui veulent ramener le trophée de la 31e Coupe d’Afrique des Nations, aucune erreur n’est permise. Face à l’équipe d’Egypte qui a tout écrasé sur son chemin, les Burkinabè auront fort à faire pour la dominer. Et ils en sont conscients. «L’Egypte est une grande équipe. Elle a des joueurs expérimentés à l’exemple du gardien El Hadary. Cela lui permet de contrôler le rythme du jeu et de surprendre ses adversaires grâce également à ses individualités», a analysé Paulo Duarte.

Petit poucet mais…

Dans le dernier carré d’as, le Burkina Faso est le petit poucet. Le Ghana et le Cameroun comptent chacun quatre titres, et l’Egypte en compte sept. Le Burkina court après son premier sacre. «Le Burkina n’a certes pas encore de titre en CAN. Mais cette équipe a éliminé des équipes favorites de départ. C’est la preuve que nous avons des joueurs de qualité, qui ont la volonté et l’envie de gagner», a ajouté le coach.

Face aux Pharaons, Paulo Duarte compte miser sur des joueurs de talent et d’expérience. Comme à son habitude, il essayera un savant mélange qui va surprendre les Egyptiens. Parmi ces joueurs de renom, le jeune attaquant Bertrand Traoré. «L’Egypte a sa vedette qui est Mohamed Salah, j’ai aussi la mienne qui s’appelle Bertrand Traoré. Et j’espère que Bertrand sera meilleur que l’Egyptien», a-t-il ajouté.

Une guerre de leadership

L’Egypte compte sept titres de champion d’Afrique. En 1998, les Pharaons avaient coupé net l’élan des Etalons à la CAN en demi-finale. Eux qui rêvaient d’un premier titre. En six confrontations, les Egyptiens ont battu le Burkina à quatre reprises et ont fait deux nuls. Parmi les vétérans présents à cette compétition, le gardien égyptien, Essam El Hadary, 44 ans, qui a remporté quatre CAN. «C’est vrai que certains joueurs ont l’âge de ma fille. Mais je suis comme un grand frère pour eux. Je partage avec eux mon expérience», a expliqué le portier égyptien.

Face à lui, le jeune et talentueux portier burkinabè, Kouakou Hervé Koffi. A 21 ans, il est le plus jeune gardien à cette compétition. Pour lui et ses coéquipiers, cette demi-finale sonne comme un match de revanche. «Nous avons reçu des conseils des joueurs de 1998. Alain Nana (Ndlr, capitaine des Etalons en 1998) nous a appelés et nous a dit comment on pouvait battre cette équipe égyptienne. Je peux donc dire qu’on est prêt», a raconté Bakary Koné. Avant d’ajouter tout confiant «nous allons tout donner pour faire plaisir au peuple burkinabè». Voilà qui est dit. Et place donc au jeu ce mercredi 1er février, à partir de 19h GMT.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

OUAGA FM - La radio de toutes les générations / 105.2 OUAGA / 101.1 BOBO / sur Canalsat 444

Artistes à la une

SIDI
 

Nos émissions

Du Lundi au Vendredi
06h30-07h: Affairage
07h-08h: Grand journal du matin
08h-10h: Ouaga FM Morning
10h-12h: Soleil Matin
12h-15h : Zenith
15h-17h: Soir détente
17h-18h: Le hip hop wypee
18h-18h30: Soir
18h30-19h: Affairage
19h-19h30: Pub
19h30-20h : VOA
20h-21h : Racine
21h05-22h : Vincent 17
23h-05h : Nocturne

 

Réseaux Sociaux


 

Ecoutez Ouaga FM sur

Disponible sur Google playDisponible sur App storeDisponible sur canasat

Prix Femme Ouaga FM 2017
Télécharger le formulaire ICI
Ouaga FM 2016 ne saurait être tenu responsable des "articles" provenant des sites externes partenaires. Droits de reproduction et de diffusion réservés- Mentions légales 
Création de site internet au Burkina Faso: Netinka Burkina